Contact

Nos formations vous intéressent ? Contactez-nous !

Contact

Nos formations vous intéressent ? Contactez-nous !

Chirurgiens-dentistes et leurs équipes

Votre métier est source de stress, vous percevez des douleurs qui vous semblent liées au travail au fauteuil

Vous ressentez une fatigue excessive dans l’exercice de votre métier, des céphalées fréquentes

Des solutions existent afin d’améliorer votre confort et votre bien-être

Vous pouvez vous former en ligne

Témoignage de Jean-Michel Madignier – Chirurgien Dentiste

Travailler en confort

Les chirurgiens-dentistes ont des conditions de travail difficiles pour le corps, trop souvent négligées. Les contraintes posturales, gestuelles, de temps, provoquent tensions et stress.

Ils ont des gestes très précis dans une position malaisée dominée par la composante du regard, ce qui favorise l’apparition de TMS (troubles musculo-squelettiques).

Travailler en confort

La plupart des chirurgiens-dentistes souffrent au niveau du cou, mais aussi des épaules et du dos. Les maux de tête sont fréquents, ainsi qu’une sensation de fatigue excessive. Parfois apparaissent des tendinites. Voir à ce sujet les résultats de l’enquête relative aux maladies professionnelles des chirurgiens dentistes.

Soigner les tensions, c’est bien. Les éviter c’est encore mieux.

La position penchée en avant

Le travail en position penchée en avant est une des contraintes spécifiques en odontologie. Cette position est liée à l’obligation de placer l’œil au-dessus de la tâche à accomplir, cette tâche étant désaxée par rapport au bassin du praticien.

Elle s’accompagne la plupart du temps de torsions du buste. Elle peut être aménagée mais elle est incontournable. Mal mise en œuvre, elle est responsable de douleurs de dos (dans les 3 zones : lombaire, dorsale et cervicale)

Praticiens en odontologie : travaillez en confort, stop aux douleurs

Les principales problématiques corporelles en odontologie

La précision du geste

Le poignet

Le poignet ajuste précisément la position de la main.

Son rôle et sa physiologie sont très précises et il souffre le plus souvent directement, en lien avec un manque de respect des critères.

Le pouce

Certainement la zone la plus oubliée dans l’éducation gestuelle, et pourtant source de problématiques nombreuses et invalidantes.
Les mauvaises utilisations du pouce sont responsables de douleurs dans des zones très nombreuses : pouce, poignet, coude, épaule et cou !

Les postures statiques et le travail de l’épaule

Le maintien de postures statiques

Le corps de l’homme est créé pour la déambulation et évolue au cours des millénaires. Mais l’évolution de la société moderne est trop rapide pour que le corps humain ait le temps de s’adapter.

En particulier, le travail en positions statiques est un problème récurrent créateur de TMS. Il est donc nécessaire d’adapter les gestes et postures pour compenser ce que l’évolution n’a pas eu le temps d’effectuer, afin de diminuer les problématiques associées.

Le travail de l’épaule pour déplacer et porter la main

Les douleurs d’épaules sont très fréquents et souvent très invalidantes.
L’épaule est une articulation mobile et fragile, et il est indispensable d’apprendre à s’en servir de façon plus physiologique.

Les mauvais gestes au niveau de l’épaule créent des douleurs au cou, à l’épaule, mais aussi aux coudes et aux mains, ce qui peut engendrer de graves complications.

Top