Marie-Christine Mathieu Pas de commentaire

Chirurgiens-dentistes et assistant(e)s dentaires : nous sommes là pour vous!

Peut-être certains jours éprouvez-vous une grande fatigue assortie d’une lassitude dans votre exercice. Sachez que vous êtes une majorité de praticiens dans ce cas.

Vous vous attachez toute la journée à assurer la qualité de vos soins et le confort de vos patients. Cependant vous oubliez souvent le moteur essentiel de votre exercice : votre confort.

Mais comment faire pour concilier les deux ? Nous sommes là pour améliorer cette situation. Que souhaiter de mieux que de terminer sa journée en forme et avec une réserve d’énergie ? 

Un exemple : les douleurs cervicalesIMG_6652

Ecoutez le témoignage de Jean-Michel sur notre site ou notre chaîne Youtube : https://youtu.be/rPy7MkzfXzs

Comme beaucoup d’entre vous, il était épuisé par ses douleurs de trapèzes et de nuque. Mais maintenant il a retrouvé beaucoup plus de plaisir lors de son travail.

Comment ? En transformant sa gestuelle au fauteuil. Il a ainsi supprimé les gestes nociceptifs, et les a transformés en gestes physiologiques.

Vous pouvez le faire aussi.

Un premier exercice

Ce premier exercice va vous surprendre.IMG_6687

Je ne vais pas vous demander de vous allonger sur un tapis et de faire des étirements. Pas du tout.

Je ne vais pas vous demander de vous relaxer… Ca ne servirait à rien pour ces douleurs de nuque liées au travail.

Je vais juste vous demander de développer votre attention! Votre attention à un moment très précis du travail.

Je vais bientôt poster un article sur la boîte à idées concernant la prise de conscience du corps. L’attention est une méthode faisant partie de cette prise de conscience. J’écrirai un article spécial sur ce sujet. Ne le ratez pas quand il paraitra, il vous intéressera.

Mais je vais vous permettre tout de suite d’expérimenter une première fois la base de tout changement gestuel : se mettre en attention de ce que vous faites à un moment précis.

Donc pendant votre prochaine journée de travail au fauteuil, vous allez ressentir d’où démarre votre mouvement quand vous vous penchez en avant vers la bouche de votre patient. Ce sera votre premier travail d’attention.

Et maintenant j’attends vos commentaires! Quand vous aurez expérimenté, je vous en dirai plus.

Marie-Christine Mathieu 2 commentaires

Douleurs de dos : tordons le cou au mal du siècle!

Pourquoi ? Pourquoi tant de douleurs de dos dans notre société ?

Cette question n’est jamais posée! Vous entendez, vous lisez : « comment ne plus avoir mal au dos ? » en 10 leçons, en 100 leçons, grâce à votre médecin, à votre kiné, à telle méthode révolutionnaire (révolution plutôt pacifique il semblerait, car depuis le temps rien n’a été révolutionné!), au massage, à la détente, au sport, à telle marque de literie…

Mais la question : « pourquoi avez-vous mal au dos ? » est absente du registre. Et si il fallait commencer par là. Si l’origine donnait enfin des solutions!

Faisons le tour de quelques croyances. Et nous allons voir au fil des chapitres, que leur tordre le coup serait peut-être une bonne idée.

Nous allons nous pencher sur une première croyance : se tenir droit éviterait de « se faire » mal au dos!

Qui n’a pas entendu dans sa vie le fameux « tiens toi droit! » ?

Comme un ordre qui claque! Comme une vérité qui ne supporte pas de remise en cause!

Vous l’avez tellement entendu, depuis tellement longtemps, que vous y croyez : c’est ce qu’il faut faire!

Et si c’était justement cette idée de base qui crée vos douleurs de dos depuis des années ?50420618 - office work, desk worker, computer vector illustration,

Il y a quand même quelque chose de bizarre! Vous voyez partout des photos de personnes qui se tiennent bien droites devant leur bureau… C’est l’image de base, relayée par tous les médias, les blogs, les sites, les médicaux… C’est comme cela qu’il faut se tenir… Si vous ne faites pas ça, vous aurez mal au dos!

Mais vous êtes-vous posés la question ? Comment se fait-il que depuis le temps – car ça en fait du temps – que l’on préconise la même chose à coup de renforts médiatiques, les dos souffrent encore ? On vous fait croire que c’est parce que vous n’obéissez pas. Alors en valeureux soldat, vous redressez le dos et pliez l’échine devant ce dictat! Vous faites ce que l’on vous dit… Et pourtant vous avez toujours mal! Vous vous dites donc : je n’ai pas dû faire assez bien, j’ai dû oublier à un moment! Ou alors c’est la faute de votre lit, de trop de sport, de pas assez de sport, de votre grand-père qui avait déjà des « rhumatismes », de votre cartable quand vous étiez jeune, de trop rouler en voiture… Je suis certaine que vous pourriez allonger la liste, et surtout faites le, envoyez moi des idées, il y en a des milliers! Sans cesse émises, mais sans fondement!

Et si simplement, depuis toutes ces années, on vous avait menti ? Si se tenir le dos bien droit devant son travail, et maintenant même dans les loisirs, était en fait une très mauvaise idée ?!

D’ailleurs, un phénomène est en train d’apparaitre! Après avoir dit qu’il fallait se tenir bien droit devant son bureau, maintenant beaucoup inventent des sièges avec « soutien lombaire »! Pour recréer les courbures vertébrales même au repos. Du « tiens toi droit », on est passé à « respecte tes courbures », et donc « tiens toi droit courbé »!

Mais comment s’y retrouver ?

Alors nous allons réfléchir ensemble aux sièges qui ont « la forme du dos ». Du dos de qui ?

Vous prenez les nouveaux TGV. Les sièges sont dit « ergonomiques » avec un creux lombaire et une bosse plus haut. Génial! Ils épousent la forme du dos… Mais pour les dos de personnes de quelle taille ? Je suis prête à parier que ces fameuses courbures ne sont jamais à la bonne place pour vous.

Et puis… Nous sommes passés du dos droit pendant le travail au respect des courbures au repos!

illustrations2 026 - Copie

Je vais vous dire : on a tout faux!!!

Et finalement : que faut-il faire ?

Alors posez-vous la bonne question : A quoi servent les courbures vertébrales ? Pourquoi la nature nous a-t-elle faits si beaux, mais pas droits ?

Nos courbures vertébrales permettent le mouvement! Les mouvements qui nous permettent de nous déplacer, mais aussi de nous adapter et de rester globalement en verticalité durant ces déplacements.

Nous sommes faits pour le mouvement et l’immobilité est source de souffrance!